Intégrité, travail, santé

PROGRAMME DE RECLASSEMENT PROFESSIONNEL

LAI, article 17

ORGANISATION DE LA SEMAINE

Le programme se déroule du lundi au vendredi, selon un taux d’occupation qui peut varier selon les objectifs de 50 à 100%.
Les activités se répartissent comme suit :

30-60 % pour les missions effectuées avec des entreprises et/ou au sein de nos structures
20-30 % de formation assurée par l’Institut suisse de brainworking
10-20 % de formation externe qui sera établie selon les besoins liés au projet professionnel.

ELABORATION ET DEFINITION DES OBJECTIFS SPECIFIQUES

But
Construction du programme de reclassement.

Objectifs

  • constituer une intersection entre le projet de vie et le projet professionnel ;
  • établir une hypothèse pour donner son statut au programme de reclassement ;
  • évaluer le temps requis par l’objectif de reclassement et les droits de l’assuré ;
  • établir les objectifs et les modalités du programme de reclassement afin qu’ils soient communiqués au conseiller OAI.

MISE EN OEUVRE ET GESTION DU PROGRAMME

Le programme implique deux versants : les missions et la formation intégrée.

A. MISSIONS

Les missions, que le bénéficiaire accomplit, lui permettent de faire des liens entre les connaissances initialement acquises et les nouvelles réalités pratiques liées au terrain, ainsi que les besoins dans le secteur professionnel visé. Cela doit lui permettre de constituer un réseau de relations, de développer des ressources et d’approcher différents aspects du métier envisagé.
Nous distinguons deux types de missions pour le processus d’intégration dans une réalité professionnelle et formatrice :

  • des missions uniques qui se déroulent sur une ou plusieurs semaines pendant une période déterminée ;
  • des missions qui se déroulent par petites périodes reconductibles selon un rythme et un mode d’implication défini avec l’entreprise et le responsable du programme.

Entre les missions, le prestataire garantit le programme journalier en tenant compte des objectifs particuliers de chaque bénéficiaire et de la mesure mise en place.

Les prestations suivantes sont proposées pour que le bénéficiaire accomplisse et réussisse les missions au fil de son programme :

1. DEFINITION ET SPECIFICATION DE LA MISSION

But
Formuler le projet de mission et le structurer en termes d’opportunités, de rythme, de tâches et de modalités de collaboration avec l’entreprise hôte.

Objectif

  • acquérir les moyens de définir et de spécifier les enjeux et les objectifs de chaque mission et le mode de s’y impliquer.

2. ENCADREMENT ET VERIFICATION DU DEROULEMENT DE LA MISSION

But
Vérifier la direction, en particulier comment le travail est accompli, comment il valorise les ressources spécifiques du bénéficiaire, et quelles sont les acquisitions à faire en termes d’efficacité et de qualité.

Objectifs
Vérifier la façon dont le bénéficiaire :

  • suit et conclut les tâches ;
  • tient les échéances et la qualité du travail ;
  • prend des responsabilités dans les missions ;
  • analyse les résultats obtenus ;
  • ajuste les objectifs et les méthodes de travail ;
  • réfléchit à son apport dans une structure entrepreneuriale.

3. ANALYSE ET EVALUATION DE L’APPORT DE CHAQUE MISSION

But
Vérifier la professionnalisation de compétences et de ressources en direction de l’avenir.

Objectifs

  • s’inscrire dans un dispositif de travail et y donner sa contribution avec constance et sérénité ;
  • vérifier comment la mission affirme la tenue et la direction du programme dans sa globalité: intégrité, travail, santé ;
  • dégager des besoins de perfectionnement professionnel et construire un plan de formation relatif à des connaissances et des techniques spécifiques ;
  • vérifier les opportunités de poursuivre un emploi dans l’entreprise.

B. LA FORMATION INTEGREE

La formation intégrée permet, en particulier, de valoriser des aspects de la formation initiale et du type d’activités professionnelles exercées ainsi que de l’expérience et des difficultés qu’a pu rencontrer le bénéficiaire.
Le plan de formation se spécifie au fil du programme, en fonction des acquisitions qui se font à travers les missions, de la façon de les intégrer et de les mettre en lien pour acquérir un art de travailler, une sécurité et une confiance dans ses propres ressources.
Le programme comprend des cours qui capitalisent les acquisitions qui se font chaque semaine au fil des missions. Celles-ci précisent les matières à étayer, les outils à acquérir et les relations à renforcer en termes professionnels.
Des cours pratiques peuvent être également dispensés par d’autres structures, selon les besoins du reclassement.

Buts généraux

  • développer les acquisitions spécifiques en travaillant un projet dans son intégralité pour que cela devienne un métier ;
  • transposer les enseignements de l’expérience et des cours pratiques pour s’acheminer vers les conditions d’un emploi rémunéré (rythme de travail, tenir les échéances, satisfaire à des critères de production).

Buts particuliers

  • évaluer son rôle, statut et fonction dans une réalité entrepreneuriale ;
  • penser les tâches et se considérer acteur d’une structure de travail ;
  • communiquer et faire équipe ;
  • restituer ce qui se fait, se conclut et se transmet dans le travail ;
  • valoriser les outils, les moyens, les techniques qui se sont spécifiés en faisant ;
  • faire les liens entre des tâches et des processus ;
  • trouver le mode de se présenter et de défendre son profil de compétences ;
  • affiner la disposition à l’écoute, dissiper les idées reçues et négatives qui freinent l’efficacité et la qualité du travail ;
  • développer le goût de faire et le plaisir d’obtenir des résultats.

Moyens
Les moyens employés sont étroitement liés à la méthode de formation, à savoir le récit et l’analyse de pratique, avec entre autres :

  • entretiens ;
  • participation active aux réunions d’équipe ;
  • cours et conférences ;
  • constitution d’un portfolio ;
  • mise à jour du dossier de candidature.

Les dispositifs proposés sont les suivants :

1. STRUCTURATION DU PROGRAMME DE RECLASSEMENT

Buts

  • structurer la logique et les modalités des journées de travail ;
  • vérifier l’adéquation des offres d’emploi et le domaine professionnel visé ;
  • vérifier la direction du programme, la façon dont le travail et la formation s’accomplissent dans le cours des journées, en particulier la façon dont ils valorisent les ressources spécifiques et quelles sont les acquisitions à faire en termes d’efficacité et de qualité.

Objectifs :

  • prendre des responsabilités dans les missions ;
  • confronter les résultats obtenus en fonction des objectifs ;
  • ajuster les objectifs et les méthodes de travail.

2. ANALYSE DE PRATIQUE

But
Acquérir des outils pour l’analyse de pratique.

Objectifs

  • affiner la disposition à l’écoute ;
  • dissiper les préjugés et la négativité qui portent préjudice à la réussite ;
  • développer le goût de faire et le plaisir d’obtenir des résultats.

3. ELABORATION D’UN PORTFOLIO

But
Valoriser l’itinéraire professionnel accompli à partir d’un travail de narration et d’écriture afin de dégager les ressources utiles au projet de reclassement professionnel.

Objectifs

  • affirmer la transposition des acquisitions ;
  • acquérir une confiance dans ce qui s’accomplit ;
  • permettre une meilleure communication des éléments forts de son itinéraire ;
  • si nécessaire, créer un portfolio pour une validation des acquis.

4. RELANCE PROFESSIONNELLE

But
Préparation à la reprise d’un emploi sur le terrain économique.

Objectifs

  • analyser le marché de l’emploi ;
  • structurer et mettre à jour les dossiers pour les futures offres d’emplois ;
  • se préparer à des entretiens ;
  • sélectionner des éléments de son portfolio pour le dossier professionnel.

5. COURS ET/OU FORMATIONS CONTINUES (non prévu dans la tarification)

But
Affiner et développer des compétences techniques selon les besoins du reclassement professionnel.

Objectifs

  • étayer ses compétences techniques et ses connaissances spécifiques au secteur professionnel selon les exigences et les opportunités qu’offre le marché de l’emploi.

C. EVALUATIONS ET RESULTATS

Le mode d’évaluation est participatif et implique d’une part le responsable du programme et le bénéficiaire et d’autre part, une évaluation tripartite avec le responsable du programme, le bénéficiaire et le conseiller OAI.

1. EVALUATION DE LA DIRECTION GLOBALE DU PROGRAMME AVEC LE BENEFICIAIRE

But
Vérifier le sens et l’opérativité du programme.

Objectifs

  • valoriser les résultats obtenus ;
  • constater comment la confiance se gagne ;
  • relancer le pari.

2. EVALUATION TRIPARTITE

But
Restituer avec le bénéficiaire, le responsable et son conseiller OAI l’avancée du programme et les enjeux de sa poursuite

Objectif

  • permettre au conseiller OAI de constater l’effet du travail mené par le bénéficiaire, les éventuelles modifications d’objectifs à apporter au programme et les dispositions à prendre pour la suite.

3. RESULTATS DU PROGRAMME

Le programme de reclassement professionnel garantit la mise à niveau des compétences techniques dans un métier défini, afin que le bénéficiaire ait les termes autant au niveau de sa santé que de son intégrité pour reprendre une activité rémunérée.

MODALITES POUR DEBUTER LE PROGRAMME DE RECLASSEMENT

Cette mesure peut s’effectuer après une mesure de réinsertion (LAI, article 14) ou d’orientation professionnelle (LAI, article 15) suivie auprès de la Coopérative Immunitas, de l’Institut suisse de brainworking ou de tout autre organisme.
La mesure de reclassement professionnel (LAI, article 17) peut durer d’une à quatre années, selon les conditions administratives et les objectifs spécifiques du bénéficiaire liés au reclassement professionnel.
Lors des cinq premiers rendez-vous sera évalué le temps nécessaire à la réalisation du programme de reclassement professionnel dans sa globalité et la proposition sera transmise au conseiller de l’OAI pour confirmation de la mesure.